N OISE
Nos contacts : 
[javascript protected email address] 01 82 73 14 81

Galette vs gâteau des Rois

Le pays est agité, depuis plus d’un mois, par la contestation contre le projet de réforme des retraites, l’Australie endure des feux de forêt proches de l’Apocalypse, les tensions entre l’Iran et les États-Unis sont très vives, mais la galette de l’Épiphanie est une tradition que les Français ne manqueraient pour rien au monde. Le […]

Le pays est agité, depuis plus d’un mois, par la contestation contre le projet de réforme des retraites, l’Australie endure des feux de forêt proches de l’Apocalypse, les tensions entre l’Iran et les États-Unis sont très vives, mais la galette de l’Épiphanie est une tradition que les Français ne manqueraient pour rien au monde.

Le 6 janvier, c’est incontournable, tout le monde se réunit, au bureau ou en famille, autour d’une galette. Et là, personne pour critiquer l’aspect religieux de la chose, les Rois Mages, le Christ, l’étoile de Bethléem, l’or, la myrrhe et l’encens… Au pays de la laïcité, tout le monde reprend une part de galette sans état d’âme.

« — Mais Monsieur, c’est païen, la galette! Cela renvoie aux Saturnales romaines, où tout était déjà là… Le 6 janvier, quand les jours commencent à s’allonger de façon sensible, la vraie fève séchée, que l’on cache dans un gâteau, et puis le plus jeune de l’assemblée qui file sous la table pour désigner à qui l’on allait donner telle ou telle part. Et celui qui aurait la fève, qu’il soit esclave ou seigneur, devenait le roi pour la journée. »

Sauf que, encore aujourd’hui, que l’on vive dans le Nord ou dans le Sud, ce n’est pas le même gâteau que l’on déguste entre amis.

Au Nord, les amateurs de galettes à la frangipane qui payent une fortune la garniture à l’amande écrasée, et dans le Sud, ceux qui ne jurent que parle gâteau des Rois, une couronne briochée parfumée à la fleur d’oranger, recouverte de grains de sucre et de fruits confits. Et elle vient d’où, cette scission ? Elle correspond, plus ou moins, aux langues parlées au Moyen Âge, langue d’oïl au nord et langue d’oc au sud. « Galette d’oïl vs gâteau d’oc ».

Mais au fait, on mange de la galette ailleurs qu’en France ? Peu, mais par exemple, ça commence à venir aux États-Unis, sauf que là-bas, c’est compliqué de s’y retrouver. On trouve des galettes, mais avec une fève posée dessus. Alors forcément ce n’est pas la même chose !

Et pourquoi à l’extérieur ? Parce qu’il est interdit de vendre de la nourriture avec un objet à l’intérieur. Le procès est vite dégainé, si quelqu’un se casse une dent… Donc, sur la galette, tu vas trouver une étiquette : “Hide the trinket inside”.

Un des paradoxes de ce pays, qui a peur de s’étouffer avec une fève, mais où tu peux acheter un fusil d’assaut semi-automatique AR-15. Là c’est open bar 24 heures/24!

À New York, Le Pain Quotidien a trouvé la parade, la fève glissée dans la galette est comestible, c’est une amande recouverte de chocolat… Le problème, c’est que beaucoup la mange… et plus de fève, plus de Roi !