“Cette cathédrale, nous la rebâtirons”

On était en train de regarder des photos nocturnes de la Bourgogne. Des feux au milieu des vignes…

Incendie de Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019

Avec le refroidissement de ces derniers jours, les bourgeons tout juste sortis risquent de geler. C’est ce qui s’était passé en 2016 et l’année avait été catastrophique pour les vendanges. Alors le week-end dernier, les vignerons sont venus vers 4 heures du matin, avant le lever du soleil, pour allumer de grands feux de paille mouillée. Non pas pour réchauffer l’atmosphère, mais pour créer un brouillard artificiel, afin que le soleil ne tape pas directement sur les bourgeons recouverts de glace. Eviter que cette glace ne fasse loupe et brûle les bourgeons naissants. Un brouillard pour que la glace fonde tout doucement.

Et tombe un flash de France Info, « la cathédrale Notre-Dame de Paris est en feu ». Il est 19 h 20 sur la chaîne d’info en continu. Le plan est fixe. Le haut de la charpente de l’édifice religieux est en proie aux flammes. L’incendie s’étend très vite, gagne en intensité. Bientôt, un bandeau rouge en bas de l’écran précise que la flèche devenue incandescente menace de s’écrouler.

Le feu poursuit sa progression sur la charpente. Les pompiers confirment qu’il n’y a pas de possibilités d’intervention aérienne. La masse d’eau déversée à basse altitude entraînerait un effondrement de la structure.

19 h 40. Le président Emmanuel Macron annule son allocution télévisée pourtant attendue par des millions de Français. Quelles mesures allait-il annoncer, suite au Grand débat national ?

20 h 10. La flèche qui datait du XIXe siècle suite à la restauration de Viollet-le-Duc, vient de tomber, laissant un espace complètement vide au-dessus de la structure en pierre. L’image est terrible. C’est tout un symbole et ce sont des siècles qui partent en fumée.

Quelque chose est en train de disparaître sous nos yeux. Des milliers de gens se sont regroupés aux abords de la cathédrale. C’est l’effroi, la sidération. Les mines sont graves. Certains pleurent en voyant ainsi les flammes ravager l’ensemble de la toiture. Les quelque 400 pompiers présents n’arrivent pas à stopper l’embrasement. Le feu progresse toujours plus et se rapproche dangereusement des deux grandes tours de la façade ouest.

22 h 10. Devant l’émotion, des passants venus observer le désastre commencent à entonner des chants religieux. Près des deux tiers de la charpente sont maintenant détruits. Cette charpente, on l’appelait « la Forêt ». Il avait fallu couper 21 hectares de chênes pour la construire.

22 h 15. Dans toute la France, les cathédrales font sonner leurs bourdons en signe de solidarité.

22 h 30. Le feu a gagné la tour nord de la façade ouest. Les pompiers redoutent la chute des bourdons du beffroi, ce qui entraînerait son effondrement.

23 h 35. Emmanuel Macron, devant la cathédrale, s’adresse aux Français : « Cette cathédrale, nous la rebâtirons ! » L’incendie semble être circonscrit. La structure du bâtiment est sauvée.

Mais on ne sait pas où se sont envolés les faucons crécerelles qui nichaient depuis des années dans les tours de Notre-Dame.